Le 23 mars 2020

Au regard des circonstances sanitaires, notre Assemblée Générale annuelle prévue le vendredi 3 avril 2020 à 18 heures est reportée sine die.

Sachez que le Coronavirus n’empêche pas les opérateurs de continuer d’avancer sur leurs nombreux projets d’installations industrielles de photovoltaïques et d’éoliennes pour balafrer, détruire définitivement notre paysage emblématique et attenter à notre riche patrimoine commun (biodiversité, faune, flore, forêts, zones humides…)

Dans ce contexte, sachez que le bureau avec le conseil d’administration continue de travailler activement sur de nombreuses actions et initiatives à venir, par téléphone, skype et tout moyen disponible, conformément aux consignes nationales.
Et reste à votre écoute par mail :
amilure04@gmail.com

Nous avons notamment lancé un recours contre le projet de Cruis, comme nous l’avions annoncé. Et nous travaillons sur celui contre le projet d’Ongles.
Nous envisageons d’autres actions de même nature.

Ces actions entraînent des frais d’avocat.

Chaque recours doit être préparé « au fonds » afin de pouvoir éventuellement passer à l’étape juridique suivante.
C’est pourquoi nous vous sollicitons pour renouveler votre adhésion, voire à faire des dons.

Les cotisations et les dons que vous êtes amenés à verser à notre association, reconnue d’intérêt général, peuvent faire l’objet :
d’une réduction d’impôt sur les revenus pour les particuliers de 66 % de leurs montants (dans la limite de 20% du revenu imposable)
d’une réduction d’impôt pour les entreprises de 60 % de leurs montants (dans la limite de 0,5 % du chiffre d’affaires annuel hors taxes avec possibilité d’étalement sur 5 ans)
Un reçu fiscal vous sera délivré pour attester de ces versements.

Le montant annuel de 10€ des cotisations est maintenu pour 2020. Vous trouverez ici le bulletin d’adhésion.

Le temps vous étant donné pour lire, une très prochaine Newsletter riche d’informations complètes vous sera adressée.
Merci pour votre soutien. Et prenez soin de vous. RESTEZ CHEZ VOUS !

Nous ne défendons pas la nature,
nous sommes la nature qui se défend.

Lettre N° 21

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut