Le 20 février 2020

Le mitage et la destruction de la Montagne de Lure et du Plateau d’Albion sont programmés !! Non à la prolifération des installations industrielles de centrales photovoltaïques et d’éoliennes

En maintenant la beauté, nous préparons ce jour de renaissance où la civilisation mettra au centre de sa réflexion, loin des principes formels et des valeurs dégradées de l’histoire, cette vertu vivante qui fonde la commune dignité du monde et de l’homme, et que nous avons maintenant à définir en face d’un monde qui l’insulte

Albert Camus

Cette lettre  vous présente quatre points essentiels qui vous concernent personnellement.

1 – La multiplication des projets anarchiques et pléthoriques au mépris d’une cohérence de notre espace de vie.

2 – Les questions que nous vous proposons d’adresser à chacun des candidats aux élections municipales

3 – Les actions que nous menons pour faire échec à des projets identifiés qui abordent une étape critique

4 – Nos prochains rendez-vous

Point 1 : Prolifération de projets inacceptables

Le Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Égalité des Territoires (SRADDET PACA) et la mise en place de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) sont la porte ouverte aux opérateurs pour favoriser un mitage, par un effet cumulé des projets anarchiques et pléthoriques, au mépris d’une cohérence du territoire.

Ces plans régionaux qui ne précisent pas comment ils vont se décliner sur notre territoire, représente un risque majeur et sont une aubaine pour les opérateurs qui avancent secrètement. Ces promoteurs mènent une compétition acharnée et sans aucune cohérence au niveau départemental, auprès des communes et des propriétaires pour leur faire miroiter de mirifiques bénéfices.

Nous sommes là face à une véritable ‘’ruée vers l’or’’ pour laquelle, finalement, nous sommes les indiens.

Pour mémoire, rien que pour le photovoltaïque industriel, porte ouverte à l’éolien, la PPE vise à augmenter la capacité installée de la filière photovoltaïque par un facteur 5 d’ici 2030 !!

Le SRADDET PACA planifie ainsi de passer de 1300 MW aujourd’hui à 2600 MW pour les installations au sol pour couvrir environ 1300 ha (soit la taille de près de 1900 terrains de football)… conduisant à une pression foncière qui s’exercera sur les territoires vierges et ensoleillés… vous imaginez la suite pour la Montagne de Lure et le Plateau d’Albion…

Alors que les opérateurs avancent masqués, la liste des projets et initiatives en cours que nous avons pu identifier s’allonge chaque jour sur notre territoire qui devient une “proie” pour  Engie, Boralex, RES, Voltalia.

Et malgré les recommandations des services de l’état la DDT 04 (Direction Départementale des Territoires du 04) que nous soutenons et qui visent à protéger la forêt, la biodiversité et l’intégrité des paysages, de multiples projets déferlent avec des atteintes et des impacts inacceptables.

Dans notre espace de vie, bien commun unique que nous défendons chaque jour, la situation est d’ores et déjà dramatique, en effet :

De nombreuses réalisations existantes ont amorcé un inadmissible mitage du paysage que ce soit par exemple à Fontienne, Montfort, Châteauneuf-Val-Saint-Donat, Revest du Bion, Revest Saint Martin, Aubignosc…

De multiples projets avancent avec des analyses préliminaires ou des études d’impacts qui  omettent ou minimisent les effets indésirables et les risques.

C’est le cas par exemple à Revest du Bion (2 projets), à Redortiers – Le Contadour (2 projets), à Banon (2 projets), à Ongles (2 projets), à Montfort (2 projets), à Châteauneuf-Val-Saint-Donat (1 projet), à Aubignosc (1 projet), aux Omergues (2 projets), à Simiane La Rotonde (4 projets).

Et bien d’autres que nous ignorons encore et pour lesquels nous conduisons enquêtes et veille attentive.

Dans ce contexte, notre association réclame l’arrêt des projets ne respectant pas les recommandations de la DDT 04.

Nous exigeons la transparence, la cohérence et le dialogue avec toutes les parties prenantes.

Nous demandons également la péréquation des revenus entre toutes les communes pour éviter les effets d’aubaines qui minent le lien social et la démocratie.

Point 2 : Les questions à poser à vos candidats aux prochaines élections

  • Êtes-vous opposé à tout projet éolien industriel sur votre commune ?
  • Refusez-vous toute installation de photovoltaïque industrielle ne respectant pas complétement les recommandations de la DDT 04 ?
  • Soutiendrez-vous une péréquation des revenus venant des EnR industrielles entre toutes les communes de la Montagne de Lure et du Plateau d’Albion au-delà des logiques actuelles d’intercommunalité ?
  • Êtes-vous favorable à une fusion des intercommunalités du tour de la Montagne de Lure pour une meilleure protection du territoire qui deviendrait un axe clé de vos propositions de campagne ?
  • Êtes-vous favorable à la création d’un parc naturel pour la Montagne de Lure ?
  • Êtes-vous favorable à ce que votre commune rejoigne le Parc naturel du Luberon dans la démarche que celui-ci entame ?
  • Favorisez-vous les installations de photovoltaïque sur les toits, les couvertures de hangar, les friches, les ombrières ?
  • Quels sont vos propositions et vos projets pour protéger la biodiversité et les forêts sur votre commune ?
  • Quelles actions envisagées pour les économies d’énergie sur votre commune ? Réduction de l’éclairage public ? Programme de soutien à l’isolation des bâtiments publics, communaux et des habitations ?
  • Alors que l’accès à la Montagne de Lure et à ses lieux emblématiques est de plus en plus restreint pour les randonneurs, comment pensez vous résoudre cette question ?
  • Êtes-vous prêt à ce que votre municipalité devienne, comme d’autres, membre de l’association des Amis de la Montagne de Lure pour la soutenir ?
  • Soutiendrez-vous les Centrales villageoises et les projets citoyens et locaux de production d’énergie électrique ?

Point 3 : Les actions que nous menons pour faire échec à des projets identifiés

Opposition au projet de photovoltaïque industriel sur Cruis :

Après avoir communiqué au Préfet les 19 000 signatures recueillies lors de la pétition ainsi que les centaines de commentaires justifiant leur opposition au projet, nous avons tenu avec les Centrales Villageoises Lure-Albion une réunion-débat à Montlaux qui a réuni plus de 70 personnes.

Le 17 janvier dernier, la Préfecture a accordé la dérogation pour les espèces protégées à l’opérateur, Boralex. Cette décision va à l’encontre de l’avis du CNPN, qui était défavorable, et a été imposée à la DREAL, contrairement à l’usage et dans le plus grand déni des institutions, qui s’en trouvent ainsi désavouées.

Bien que l’arrêté préfectoral de dérogation ait été publié, notre Conseil d’administration a d’ores et déjà décidé d’étudier avec notre Conseil les voies de recours qui peuvent être engagées.

Opposition au projet de photovoltaïque industriel sur Ongles :

Suite à une réunion-débat le 11 décembre réunissant 50 personnes, différents échanges ont eu lieu avec la maire d’Ongles et l’opérateur Engie pour approfondir le dossier et tenter de lever les ambiguïtés existantes notamment sur les impacts sur la biodiversité et la forêt. C’est dans ce contexte que le bureau au complet s’est déplacé sur le site accompagné d’un expert forestier-naturaliste.

À cette occasion nous avons pu constater que les impacts sur le biotope sont largement et étonnamment minimisés par les études de l’opérateur et sont en complète contradiction avec les recommandations de la DDT 04.

L’arrêté préfectoral de défrichement ayant été publié et une enquête publique préalable au permis de construire des installations devant être lancée, notre Conseil d’administration a d’ores et déjà décidé d’étudier avec notre Conseil les voies de recours qui peuvent être engagées.

Nous vous tiendrons au courant.

Entre temps nous avons adressé un courrier à Madame la maire en mettant en copie les différents services de l’état et le préfet.

Point 4 : Nos prochains rendez-vous

A l’initiative de “Vivre à Simiane”, avec notre soutien et participation de notre association et des Centrales Villageoises Lure-Albion, une réunion-débat publique se tiendra à la salle des fêtes de Simiane le jeudi 12 mars à 18h30 autour du thème ‘’ÉNERGIES RENOUVELABLES : Le vent, le soleil ? Comment ça marche ? Risques, menaces, opportunités ? Quel choix pour les petites communes ? ‘’ Vous y êtes invités. Venez nombreux.

Retenez la date du vendredi 3 avril à 18h00 pour l’assemblée générale de notre association à la salle intercommunale de Banon.

Ce sera une occasion exceptionnelle de ‘’Célébrer ensemble la Montagne de Lure’’ avec une table ronde réunissant différentes personnalités qui vous feront découvrir plus encore la magie de notre territoire. Notre prochaine lettre d’information vous donnera tous les détails.

Comme toujours, nous restons à votre écoute et attentif à vos remarques et propositions. N’hésitez pas à nous joindre et nous solliciter.

Nos canaux d’information

Pour mémoire, nous avons trois canaux de diffusion d’informations que nous vous invitons à consulter, partager et utiliser :

  • Le site de l’association amilure.org qui précise nos actions, est le canal officiel de communication. Ce site institutionnel est mis à jour régulièrement et donne en toute transparence accès à toutes les informations, positions, échanges, courriers, données comptables et programmes officiels de notre association.
  • Notre page Facebook, lieu qui permet un débat ouvert et contradictoire (chacun peut intervenir sachant qu’il n’y a pas de contrôle a priori). Il présente de très nombreuses informations respectant la diversité des points de vue permettant à chacun de se faire une opinion :
  1. des informations pro et contre les éoliennes,
  2. des informations issues de support de la droite et de la gauche,
  3. des points de vue anti et pro-nucléaire, la biomasse, des alertes sur les différents lobbys et le peu de transparence,
  4. des signaux faibles sur les intentions des différentes parties prenantes, des résultats…
  • Notre fil Tweeter qui joue autant un rôle d’alerte que d’influence et de conversation auprès d’une audience très large.

Il n’y a, bien évidemment, ni publicité ni déclaration politique ou partisane portée par Amilure.

Notre indépendance et nos valeurs

Rappelons également que notre association indépendante et transparente vit du bénévolat, des cotisations individuelles de ses membres et ne reçoit ni subvention ni support d’aucune institution, entreprise ou représentation politique ou de média.

Rappelons aussi qu’avec ses centaines de membres regroupés autour de la défense de la Montagne de Lure, notre association regroupe une diversité d’opinions, d’expertises et d’intelligences qui en fait à la fois sa richesse, sa force et oblige à un grand degré de rigueur et d’exigence.

Nos valeurs : transparence, diversité, écoute, rigueur, solidarité, laïcité, neutralité politique…

Par conviction, nous sommes attachés à toute initiative favorisant une société décarbonée, telles que l’isolation de l’habitat, l’optimisation des transports et les réalisations des Centrales villageoises Lure-Albion.

 

index projet : #cruis-aubert,#ongles-seygne
Lettre N° 20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut