Le projet d’éoliennes au Crapon, à Redortiers

Ce projet, à l’origine de notre mouvement, a été rejeté in fine par le conseil municipal de Redortiers. Cela n’a aucun caractère définitif mais ce fut pour nous l’occasion de vérifier que notre action était fondée et que la résistance pouvait être suivie d’effet.

Alors que nous préparions les nombreuses réunions d’information, nous nous sommes rendus compte que les projets éoliens sont non seulement techniques et complexes, mais aussi que l’information disponible à leur sujet est souvent biaisée.

Nous reprenons ici les éléments que nous avons produits dans le cadre de ce combat, qui sont applicables à la plupart des projets du même type.

Argumentaire – nos documents

Témoignages et positions

  • L’engagement de Christophe Castaner, alors Secrétaire d’état – extrait du courrier adressé à Amilure le 5 mars 2018 : « Vous savez mon attachement à la Montagne de Lure, je suivrai également ce dossier avec intérêt et exigence. »
  • La position du Laboratoire souterrain à bas bruit de Rustrel – « Le LSBB considère que le projet d’implantation d’un parc éolien sur la commune de Redortiers dans la zone de limitation de 20 à 30km, va porter atteinte aux qualités du laboratoire, aux performances des activités en cours et à venir, et demande en conséquence à la société RES de surseoir à sa mise en place. » (courrier officiel du 23 avril 2018)
  • La position du Centre d’Astronomie de St Michel l’Observatoire sur l’impact pollution lumineuse (21/6/2018) – « Un rayon d’exclusion de 25 km mettrait l’observatoire définitivement à l’abri de cette pollution. »

Santé​

Sujet systématiquement balayé du revers de la main par les opérateurs éoliens, il n’en demeure pas moins que de nombreuses études internationales font état de la dangerosité des éoliennes pour la santé de l’homme et des animaux. Le sujet des risques sanitaires des éoliennes industrielles terrestres est un débat scientifique en évolution constante.

À ce jour, de nombreux rapports internationaux démontrent la dangerosité pour l’homme et les animaux notamment des infrasons, des bruits aérodynamiques, des effets stroboscopiques, etc…

La France est en retard dans l’analyse et la publication de ces études.

Pour vous faire une idée, et de façon non dogmatique, Amilure vous invite à consulter les documents et sites sur les liens suivants. Là aussi, par principe de précaution, il est temps de stopper les projets de parc éoliens industriels en proximité des habitations comme à Redortiers et à La Rochegiron.​

Biodiversité

Les paysages, tout comme la biodiversité sont des richesses qui ne nous appartiennent pas. Nous les empruntons à nos enfants. La Montagne de Lure, territoire unique de biodiversité, serait-elle victime des parcs éoliens au moment où grandit la mobilisation de la France sur la préservation de la biodiversité jusqu’à envisager d’inscrire cette question dans la constitution ?

Dans le secteur de Redortiers où sont projetées les éoliennes, l’Aigle royal (Aquila chrysaetos) est  présent avec un couple nicheur dans le secteur entre Banon et La Rochegiron. De plus, son territoire vital comprend les zones ouvertes agricoles et pastorales de l’aérodrome, du Crapon et des Fraches sur Redortiers. Ce n’est toutefois pas seulement cette espèce prestigieuse qui est présente, mais d’autres toutes aussi patrimoniales comme l’Aigle ou Circaète Jean-le-Blanc (Circaetus gallicus). On peut citer également  le Grand Duc d’Europe (Bubo bubo). Le Busard cendré (Circus pygargus)  avec 2 couples est également présent dans les zones ouvertes entre Redortiers et La Rochegiron, sans oublier le Faucon pèlerin (Falco peregrinus) et le Vautour Fauve (Gyps fulvus) qui sont également présents en quête de nourriture en saison de reproduction.

À signaler d’autres espèces emblématiques comme la Grue cendrée (Grus grus), la Cigogne blanche (Ciconia ciconia) et la Cigogne noire (Ciconia nigra). Ces espèces de passage traversent notre région en survolant à basse altitude les coteaux de la Montagne de Lure, lors de leurs vols migratoires (pré et post nuptiaux).

Par ailleurs, si vous ne savez pas que les populations de chauves-souris sont très importantes pour l’équilibre de notre biotope, l’intéressant document ci-joint vous sensibilisera à cette question. Et quand vous saurez que ce sont des dizaines de milliers d’entre elles qui sont détruites par les éoliennes en faisant éclater à leur passage par dépression les fins capillaires de leurs poumons, vous comprendrez la menace que cela représente. Le cas du parc éolien de la région d’Uckermark en Allemagne étudié par les scientifiques de l’Institut Leibniz de Berlin qui a donné lieu à une publication d’une pleine page dans Le Monde du 9 aout 2018 fait part de la destruction de 250 000 chauves-souris par an en Allemagne, ces mammifères (le seul qui vole) si utiles et et nécessaires.

Sécurité

Les risques d’incendie avérés tels qu’ils existent dans le Massif de la Montagne de Lure invitent le Conseil d’Etat (la plus haute instance judiciaire) à dire non à un projet de Parc. Le Préfet des Alpes de Haute-Provence a semble-t-il anticipé ces risques comme stipulé dans son Arrêté Préfectoral N° 2013-1697 du 1er aout 2013 et toujours affiché dans toutes les mairies. De plus les bombardiers d’eau ne peuvent intervenir dans la zone d’implantation des éoliennes.

​Délibérations, réunions, presse

Simulations

Des simulations remarquables de l’impact des éoliennes :

  • Image de simulation de l’impact futur du projet des 8 éoliennes au Contadour sur la Montagne de Lure réalisée à l’échelle selon le plan d’implantation de RES.
  • Image de simulation de l’impact futur de 10 éoliennes sur les 70 prévues par le Schéma Eolien Régional en cours  de reprise par le SRADDET sur la montagne de Lure et le plateau d’Albion.
  • Image de simulation de l’impact futur du projet des 8 éoliennes au Contadour à partir de la ferme des Graves inscrite aux Monuments Historiques) réalisée à l’échelle selon le plan d’implantation de RES.​
  • Images exemplaires et frappantes d’un parc d’éoliennes existant et retouchées pour supprimer leur présence démontrant l’impact désastreux d’un projet éolien sur l’environnement.

​Déclarations de soutien

Je soutiens votre initiative et je suis heureux et honoré de compter parmi les membres de votre association.Vous pouvez vous réclamer de moi dans toutes vos actions pour cette belle cause. Bravo pour votre ténacité.

– Jean-Christophe Rufin, membre de l’Académie Française

Vous avez mon soutien total, fervent, écologique, artistique, mon soutien de marcheur sur le Contadour, de protecteur des plus beaux paysages de France et des plus grands panoramas Gioniens. Implanter là des Géants d’acier est une catastrophe ! Je soutiens avec la plus grande détermination ce mouvement de refus des éoliennes. Je signe avec mon cœur, ma raison et ma révolte. Je signe avec ma plume d’écrivain et ma plume de citoyen.

– René Frégni, écrivain

Implanter des éoliennes sur notre territoire serait une hérésie tant, depuis trente ans, nous avons investi sur un tourisme durable. Notre seul luxe est l’espace d’un environnement vierge de toute pollution atmosphérique et visuelle. Un paysage défiguré aurait un impact certain sur notre économie locale.

– Thierry Souetre, vice-président de la Chambre de Commerce et d’Industrie 04

Les paysages de la Montagne de Lure, en particulier le Contadour, représente une valeur exceptionnelle qui doit être préservée. C’est pourquoi je soutiens l’action de l’Association des amis de la Montagne de Lure.

– Jean-Louis Bianco, ancien ministre

Mais quelle mauvaise idée ce projet d’un Parc d’éoliennes au Contadour !

Bien entendu, je suis personnellement contre ce projet qui est une insulte à ce haut – lieu patrimonial et à la montagne de Lure en général. Il faut à tout prix que ce projet soit abandonné, il faut se battre. Je serai à vos côtés.

– Jean-Louis Carribou, écrivain et créateur de la « Route Jean Giono »

La Société Astronomique de la Montagne de Lure est opposée à l’édification d’éoliennes de grande hauteur à la Montagne de Lure ou à proximité de la Montagne de Lure, pour de multiples raisons dont certaines sont générales et d’autres, supplémentaires, sont spécifiques au site de la Montagne de Lure.

– Le Président de la SAML

index projet : #redortiers-crapon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut