Le projet piloté par RES totalise 32 ha sur des parcelles privées et communales de forêts non agricoles au lieu-dit Les Mûres Basses face au Largue.

Le Conseil Municipal a délibéré à l’unanimité, autorisant la société RES à déposer auprès de l’autorité administrative les demandes et déclarations nécessaires à la réalisation du projet. Le Conseil a également délibéré favorablement quant à la signature, par la commune, des baux emphytéotiques. 

Amilure n’a pas encore défini sa position sur ce projet. 

​Voir larticle de presse sur ce projet – La Provence, 28 avril 2018.

Mises à jour

Janvier 2022

Le projet, toujours défendu par la mairie de Banon, ne concerne apparemment plus que du foncier communal.

Nous l’évoquons dans cet article, surtout dédié au projet du Plan de Banon.

Notons que la Commission départementale de préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers (CDPENAF) des Alpes-de-Haute-Provence a émis un avis défavorable sur ce projet, comme sur celui du Plan de Banon, notamment en raison de l’absence de PLU sur la commune. Cette condition est censée être en voie d’évolution mais, vraisemblablement, n’aboutira pas avant 2023.

Mars 2022

Dans le rapport de RTE (Réseau de transport d’électricité) que nous relatons dans cet article, la proposition est faite de déplacer 400 MW de production projetée sur des sites anthropisés, allégeant ainsi la pression sur les sites naturels. Cette approche nous paraît bonne et notre position sur Les Mûres Basses change en conséquence : ce projet sera désormais, et jusqu’à la démonstration que tous les espaces dégradés sont utilisés, combattu.

index projet : #banon-mures-basses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut