Le poids des associations, le choc des résultats

Quelques bonnes et formidables nouvelles viennent au secours des bénévoles et adhérents d’associations comme Amilure qui s’engagent au quotidien.

Adhérents et bénévoles pourraient être gagnés par le découragement…  Il est vrai que la protection des paysages, de la faune, de la flore, de l’urbanisme, du cadre de vie, du patrimoine culturel, architectural, et historique de leur territoire est une veille, un investissement et un combat de tous les jours face aux opérateurs, aux lobbys et aux institutions.

Ainsi, un projet de 1000 ha de panneaux photovoltaïques détruisant 10 km2 de forêt landaise commence à être très sérieusement mis en cause par la force de la fédération locale d’associations SEPANSO qui dénonce un projet de la démesure à une époque où tout montre que la forêt est un élément essentiel dans la protection de la biodiversité et du climat.

De même, un collectif a obtenu gain de cause pour que, par décision de justice, 7 éoliennes de Lunas, dans l’Hérault, soient détruites sous 4 mois. 

Aussi, alors que l’on croyait l’installation des éoliennes proches la Sainte Victoire définitivement acquise, un retournement possible se dessine grâce à la constance et la force des associations.

Dans le même esprit et avec la même conviction, plus que jamais notre association s’engage dans sa mission : protéger et défendre la montagne de Lure et le plateau d’Albion contre toutes installations industrielles et défrichements massifs.

Le poids des associations, le choc des résultats

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut